Rechercher
  • Claire Maiore

Les facteurs de risque familiaux et environnementaux des troubles du comportement chez l'enfant

Dernière mise à jour : 7 août 2020

LES FACTEURS DE RISQUE FAMILIAUX ET ENVIRONNEMENTAUX DES TROUBLES DU COMPORTEMENT CHEZ LE JEUNE ENFANT : UNE REVUE DE LA LITTÉRATURE SCIENTIFIQUE


Ces dernières années, plusieurs études longitudinales ont permis une meilleure analyse des mécanismes en cause dans les troubles du comportement tels que les troubles des conduites. Si l’origine des troubles du comportement apparaît effectivement multi-factorielle, il est manifeste que les relations parent/enfant jouent un rôle aussi bien comme facteurs de risque que de résilience. Elles sont un médiateur essentiel entre disposition tempéramentale et devenir comportemental. La pathologie individuelle débuterait ainsi par des troubles précoces des relations, la qualité de l’attachement (sécure, insécure, désorganisé) en étant une bonne illustration. Ainsi, il est justifié de proposer, sur le modèle des études menées par Olds, une intervention précoce, dès le dernier trimestre de grossesse, régulière et prolongée jusqu’aux deux ans de l’enfant et d’évaluer si, en France, on peut aussi infléchir la prévalence des facteurs en cause (comme la dépression postnatale) ainsi que les troubles du comportement en eux-mêmes.

Mots clefs

  • Attachement

  • Trouble des conduites

  • Agressivité

  • Facteurs de risque

  • Prévention


Article complet : https://www.cairn.info/revue-la-psychiatrie-de-l-enfant-2006-1-page-227.htm?contenu=article

48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout